/Assurer la fonction de DPO avec une formation spécifique
formation DPO

Assurer la fonction de DPO avec une formation spécifique

Le métier de Data Protection Officer est extrêmement recherché par les entreprises depuis la mise en place du nouveau règlement concernant la protection des données. Cependant, pour devenir DPO, il est nécessaire d’avoir le minimum de connaissances afin d’adopter une stratégie pour la mise en conformité à ce règlement. Effectuer une formation DPO est le meilleur moyen pour le faire. Mais en quoi consiste ce règlement ? Et pourquoi les entreprises doivent-elles désigner un DPO ? Allons tout de suite répondre à ces questions.

Qu’est-ce que la RGPD ?

Le Règlement Général sur la protection de donnée (RGPD) est un règlement Européen qui régit la collecte et le traitement de données à caractère personnel. Mis en vigueur le 25 Mai 2018, son application est obligatoire pour toutes les entreprises qui traitent les données personnelles.

Une donnée personnelle est caractérisée par une information directement liée à une personne. Le traitement de données personnelles ne peut être fait sans le consentement explicite de la personne concernée.

Pour une mise en conformité au RGPD, les entreprises doivent :

  • Effectuer un traitement transparent et licite des données personnelles ;
  • Assurer les collectes d’information en protégeant le droit des personnes ;
  • Conserver les informations personnelles en fonction de la durée de conservation légale ;
  • Garantir la protection de ces données pendant le traitement.

 

Comment procéder pour être conforme au RGPD ?

Selon le Commission National Informatique et Liberté (CNIL), pour pouvoir respecter les dispositions particulières pour la mise en conformité, plusieurs actions doivent être entreprises par les sociétés concernées, un recensement des fichiers doit être fait en évaluant les traitements à risques. Il est nécessaire de respecter le droit des personnes tout en assurant la sécurisation des données, et le plus important mettre en place un délégué de traitement de données appelé Data Protection Officer (DPO).

Le DPO a pour rôle de conseiller et de piloter le responsable traitement de données et les différents collaborateurs dans l’entité dans laquelle il exerce sa fonction. En même temps, il assure le rôle d’intermédiaire auprès de la CNIL. Il doit donc guider l’entreprise dans l’élaboration de son plan de mise en conformité et veille à l’application de ses nouvelles obligations.

Le DPO est alors une personne exerçant une fonction clé dans une entité pour une mise en conformité au RGPD. Il doit avoir des compétences juridiques et informatiques importantes ainsi que des connaissances en pédagogie.

 

Pourquoi est-il nécessaire de faire une formation DPO ?

Le DPO doit avoir les connaissances nécessaires pour que la protection de la vie privée se fasse selon les normes requises. La désignation pour ce poste que ce soit en interne ou en externe dépend des compétences professionnelles de la personne concernée.

La formation DPO a donc pour objectif principal de mettre à la disposition des participants les connaissances nécessaires pour mener à bien leur mission. Elle doit avant tout permettre d’avoir le savoir-faire nécessaire concernant la législation et la sécurité des données.

Elle doit également mettre à leur disposition les bonnes pratiques pour le plan de mise en conformité en leur apprenant les opérations de traitement et les systèmes informatiques liés aux traitements. Cette formation doit apprendre aux participants d’élaborer des outils efficaces leur permettant de communiquer et de faire des sensibilisations à travers toute l’entreprise.

 

La certification est-elle obligatoire ?

La certification DPO n’est pas obligatoire selon la Loi. Toutefois, se former au métier de DPO peut s’avérer être indispensable pour toute personne n’ayant jamais occupé la fonction auparavant. C’est donc une garantie de compétences pour l’entreprise.

Pour l’obtention d’une certification, il est nécessaire de remplir quelques conditions. La première est d’avoir une expérience professionnelle de 2 années au minimum dans la protection des données. La deuxième est de remplir l’intégralité des heures nécessaires en formation. Enfin, il faut bien évidement réussir l’examen de certification.