/Les procédures à suivre pour faire un test de paternité
comment faire un test de paternité

Les procédures à suivre pour faire un test de paternité

Le test de paternité répond essentiellement au besoin de révéler l’identité du père biologique d’un enfant. Que les raisons soient personnelles ou d’un intérêt juridique, il faut comprendre quelles sont les méthodes les plus fiables de l’effectuer et avoir le maximum d’informations pour choisir laquelle est convenable à la situtation qui se présente.

Les finalités d’un test de paternité

Au sein d’une famille, il peut y avoir d’innombrables raisons de réaliser un test de paternité.Cela peut aller de la nécessité de tracer l’arbre généalogique jusque dans la réclamation de certains droits auxquels un enfant a droit de la part de son père biologique.

Un simple kit de prélèvement peut permettre d’établir ce lien de parenté. Dans un premier cas d’ordre personnel, le test ADN pourra s’effectuer sans l’autorisation préalable de ce père présumé. Juridiquement, son accord est une condition primordiale pour faire valoir ou contester des droits ( pension alimentaire, subisdes…).  L’on parlera alors d’action en recherche de paternité.

En dépit de cela, les empreintes génétiques seront étudiées par les laborantins afin d’identifier si « monsieur » est bien le père d’un enfant.  Dans les cas rares, ce test peut s’effectuer avant la naissance de l’enfant. La femme enceinte subira un prélèvement sanguin à comparer à celui de ce présumé père ; son sang déterminant les propriétés des cellules fœtales.

Comment faire un test de paternité ?

Beaucoup ne savent pas exactement comment faire un test de paternité. Cette solution se base essentiellement sur l’échantillonnage. Cela consiste à récolter des empreintes génétiques des individus concernés : le père biologique de l’enfant et l’enfant.  La lien de paternité sera établi par les laborantins grâce à des marqueurs qui leur seront spécifiques, donc semblables.

Les étapes à prévoir pour cela sont donc :

  • La commande d’un kit de prélèvement auprès d’établissements agréées. Ceux-ci sont disponibles en ligne et sont livrés avec des guides d’emploi pour comprendre comment réaliser le test.
  • Les prélèvements à effectuer sur les personnes à tester
  • Le renvoi des échantillons obtenus par frottis buccal (recueil d’échantillons de salive) ou d’autres échantillons permettant d’avoir les résultats ADN chez des professionnels.

Les types de prélèvements

L’ADN se trouve dans l’ensemble du corps humain. En conséquence, chaque partielle du corps, qu’il s’agisse de sang ou de sperme, peuvent servir pour faire un test ADN. Ces deux éléments sont les plus fiables en termes de données génétiques. Mais d’autres parties comme les cheveux,  des résidus d’épiderme donnent aussi les mêmes résultats car ils contiennent des traces ADN.

Les laboratoires certifiés, étrangers ou français, sauront, grâce à leur expertise professionnelle, déduire, confirmer ou nier, selon les échantillons envoyés, s’il y’a bien un lien de parenté entre les personnes qui en sont titulaires.

Les tarifs pour le test

Pour commander les kits de prélèvements, l’on peut passer par la voie dématérialisée ou par appel téléphonique. Ceux-ci seront envoyés par la poste, en principe sans frais. C’est ce procédé qui est dit non invasif et qui peut se faire par soi-même car il consistera à récupérer des éléments propres à renfermer les ADNs des individus.  Les tests ADN coûtent plus ou moins chers conséquemment au laboratoire qui les prennent en main. Ils peuvent commencer à partir de 149Euros. La commande et l’achat des kits aussi peuvent varier selon les établissements. Dans tous les cas, les résultats sont garantis à 99,9%, aucune erreur n’est possible.

Délai de réception des résultats

Une fois l’envoi du test, il faut compter près de 7 jours avant l’obtention de la réponse pour des tests simples comme le test sur les échantillons de salive. Pour les test plus compliqués comme les test post-mortem, cela peut prendre des semaines ou des mois selon la complexité des examens à entamer.