/Peut-on dormir sur les aires de repos ? Tout sur la nuitée dans les aires de repos.

Peut-on dormir sur les aires de repos ? Tout sur la nuitée dans les aires de repos.

Nous sommes tous passés par là, ces journées de longue haleine où vous mettez le plus de kilomètres possible sous les pneus de votre camping-car pour aller d’une destination à l’autre. Quand vient le moment de faire un petit somme avant de reprendre la route le matin, vous voulez un endroit où rester qui soit facile, rapide, sûr et déjà sur votre itinéraire.

 

Entrez dans les aires de repos. Les aires de repos sont des aires de stationnement situées le long des grands axes routiers ou autoroutiers, conçues pour offrir aux voyageurs un endroit où sortir de leur véhicule, se dégourdir et aller aux toilettes. Certaines ont des centres d’accueil, des pelouses tondues, le wifi public et des installations chauffées, tandis que d’autres ont des toilettes extérieures et un petit coin de broussailles en bord de route pour la végétation. Peu importe à quoi ils ressemblent, ils ont tous un objectif en tête : vous donner un endroit pour faire une pause.

 

A travers les États-Unis, certains États (mais pas tous) autorisent le stationnement de nuit dans leurs aires de repos. Voici votre guide ultime sur le stationnement de nuit dans les aires de repos, y compris ce qu’est le stationnement de nuit, où le trouver et ce que vous devez savoir avant de partir.

 

Ce qu’est et n’est pas le stationnement de nuit

La plupart des aires de repos qui autorisent le stationnement de nuit disent spécifiquement  » pas de camping.  » Pour ceux d’entre nous qui voyagent en camping-car, cela ressemble à un message contradictoire. Comment puis-je me garer pour la nuit mais pas camper ?

Bien que la définition ne soit pas gravée dans le marbre, voici notre point de vue : se garer pour la nuit, c’est tirer son VR sur le parking d’une aire de repos, couper son moteur, emmener son chien (en laisse) pour une rapide pause pipi, puis se glisser dans son lit. Le matin, vous préparez votre café, faites griller un bagel et prenez la route.

Le camping, en revanche, c’est se mettre à l’aise – sortir ses diapositives et ses crics, décrocher sa caravane de voyage, faire griller un bon dîner sur le barbecue et installer des chaises de camping à l’extérieur pour regarder le trafic passer. C’est un loisir par opposition à la nécessité de faire une pause dans le voyage pour dormir. Avec le stationnement de nuit, le but est de reprendre la route dès que vous êtes reposé.

 

Comment stationner de nuit

Attendez…ne sautez pas cette section ! Je sais, je sais, vous vous dites probablement : « Si je ne peux pas sortir mes diapositives et décrocher mon camping-car, comment cela pourrait-il être compliqué ? ». Mais il y a quelques bonnes pratiques que vous voudrez suivre pour passer une nuit paisible et reposante dans une aire de repos.

 

Premièrement, faites de votre mieux pour ne pas vous garer dans les espaces utilisés par les camionneurs.Les camionneurs commerciaux doivent suivre un ensemble rigoureux de règles et de règlements concernant la durée de leur conduite et le temps dont ils ont besoin pour se reposer. S’ils enfreignent ces règles, ils s’exposent à des amendes salées et à des marques préjudiciables à leur carrière sur leur dossier de conduite.

Contrairement aux campeurs, les camionneurs sont également limités quant aux endroits où ils peuvent séjourner (à quand remonte la dernière fois que vous avez vu un semi-remorque sur une aire de camping-car ?). Si vous vous garez sur une aire de repos bondée et que vous prenez la dernière place pour un semi, il y a de fortes chances que vous en entendiez parler, et pas de manière amicale. De plus, qui a envie de camper entre deux semi-remorques qui font tourner leur moteur toute la nuit ? Laissez les emplacements pour camionneurs aux camionneurs.

Deuxièmement, faites confiance à votre instinct. En plus de scruter les critiques des aires de repos ici sur Campendium, faites le point sur une aire de repos lorsque vous vous y arrêtez. Est-elle bien éclairée ? Y a-t-il d’autres camping-cars ou camions dans le parking ? Est-ce que vous vous sentez en sécurité, ou est-ce que votre sens d’araignée se déclenche ? Votre sécurité est entre vos mains lorsque vous séjournez sur une aire de repos, et souvent, la ville la plus proche est à des kilomètres. Si quelque chose à ce sujet vous met mal à l’aise, passez à autre chose.

Troisièmement, soyez à l’aise (à l’intérieur). Vous ne voulez certainement pas faire comme chez vous sur une aire de repos, mais en même temps, il n’est pas nécessaire que ce soit votre pire nuit de sommeil. Garez-vous aussi loin que possible de la route (et des semi-remorques) pour réduire le bruit nocturne, et placez du Reflectix dans vos fenêtres pour aider à bloquer la lumière. Une machine à bruit blanc ou des bouchons d’oreille peuvent aider à noyer encore plus de bruit, bien que vous ne vouliez pas éliminer tous les sons – si quelqu’un sort de l’autoroute et veut arracher les vélos de votre porte-vélos, vous voudrez l’entendre.

En dernier lieu, nous n’avons pas encore trouvé d’aire de repos qui permette aux gens de dormir en dehors de leur véhicule. Cela signifie pas de tentes et pas de hamacs.

Découvrez l’application pour les aire de Repos